Protocole de reprise volley 2020-2021

Logo LRVB

Depuis le mois de mars 2020, notre pays vit au rythme d’une pandémie qui a conduit l’Etat à édicter plusieurs mesures pour garantir la sécurité du pays, des citoyens et endiguer la propagation du virus.
Par arrêté préfectoral du 21 août 2020, le Préfet de La Réunion a décidé d’interdire la pratique des sports collectifs et des sports de combats sous toutes ses formes (animations, entrainements, compétitions) jusqu’au 13 septembre 2020. Le passage de notre île en zone rouge est venu prolonger cette mesure au 30 septembre 2020.
Ainsi, après plusieurs semaines d’inactivité, les ligues de sports collectifs de La Réunion s’organisent ensemble et posent les bases d’une reprise d’activité qui se veut à la fois organisée et sécurisée. Des « managers » (Ligues) et « référents sanitaires COVID » (clubs) sont missionnés pour relayer les bonnes pratiques, les conduites à tenir auprès des pratiquants et s’assurer de la mise en œuvre des mesures.
Collectivement, les ligues ont élaboré un guide de reprise d’activité, conformément à leurs protocoles fédéraux respectifs.
Le virus demeure actif et réclame toute notre vigilance. De fait, la reprise est progressive, sur deux temps : entrainements suivis des compétitions.
Cette reprise est soumise à un protocole sanitaire avec comme principes :
– Le maintien de la distanciation physique,
– L’application des gestes barrières,
– La limitation des brassages des publics,
– Le nettoyage et la désinfection des locaux, des matériels avant et après toute utilisation,
– L’information, la communication entre les managers et les référents COVID, les
services des sports municipaux, l’ARS.
De même, la reprise d’activité se réfère à la doctrine médicale de l’Etat à laquelle s’ajoutent les préconisations des commissions médicales de nos fédérations respectives. Aussi, la participation aux activités nécessite :
• la possession d’une licence valide ; Sans qu’il n’en soit fait obligation, nos commissions médicales fédérales préconisent qu’elle soit sous-tendue par la production d’un certificat d’absence de contre-indication à la pratique, délivré après une visite médicale,
• un questionnaire COVID 19 pour permettre à chaque licencié d’évaluer son risque personnel.

hand sanitizer, sanitize, sanitizer

Points de vigilance

L’attention des encadrants et des pratiquants doit être attirée si le pratiquant :
– Ne parvient pas à faire un exercice normalement simple,
– A des courbatures inhabituelles après des exercices simples,
– Est essoufflé plus rapidement que d’habitude
– Est essoufflé plus rapidement que d’habitude,
– A la sensation que son cœur bat trop vite ou irrégulièrement,
– A perdu brutalement le goût et/ou l’odorat,
– Présente une toux sèche.
L’apparition de ces signes impose l’arrêt immédiat de l’activité du pratiquant et une visite chez le médecin qui jugera de l’opportunité de pratiquer un test de dépistage. Au moindre doute, il est possible de faire un test RT/PCR, une ordonnance n’étant pas nécessaire.
En cas de fièvre, le pratiquant restera chez lui.
En cas de présence d’un cas avéré de Covid-19 positif, le club a l’obligation d’informer ses pratiquants et le manager COVID de sa ligue

Lire le communiqué

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Actualités

Nos partenaires

fédération française volley ball logo
Agence nationale du sport
région réunion partenaire Ligue Réunion Volley
Département réunion partenaire Ligue Réunion Volley
Retour haut de page